Le sigrimoire

Le cheval est un bon maître, non seulement pour le corps, mais aussi pour l’esprit et pour le cœur. Xénophon

Trésor

Chez ma mère il y a un trésor : des pelotes qui attendent depuis trente ou quarante ans de prendre forme. Alors quand j'y vais je fais un tour dans le stock avec les mains qui me démangent. J'ai découvert un fil bleu et blanc avec du brillant, ça paraissait tout à fait moderne mais il ne restait plus qu'une pelote. J'ai crocheté des carrés bohème avec pour en faire une petite écharpe que je continuerai aux prochaines vacances. Avec les autres pelotes j'ai appris que ma mère avait tricoté un pull pour mon frère quand il était petit.

J'ai retrouvé le sac à ouvrages rempli d'échantillons que j'avais faits pour tester des points quand j'étais encore à la maison : jacquard et torsades. J'ai profité de ces quelques jours de vacances campagnardes pour le compléter de quelques grannys "Moulin à vent". Avec plein de couleurs différentes et des pics à brochettes du dernier barbecue j'ai improvisé mon premier ojo de dios. Il a dû plaire à ma mère puisqu'elle l'a mis au mur. J'avais en projet d'en faire plusieurs pour les accrocher dans son jardin au dessus de l'endroit où j'installe mon hamac. J'ai aussi fait quelques cordons en kumihimo et appris la technique aux enfants - qui se sont vite lassés. En me voyant faire les carrés de mon futur plaid, ma nièce Appoline m'a bien fait rire quand elle m'a dit qu'elle ne désespérait pas de réussir un jour à crocheter.

Et puis j'ai fait marcher ma mémoire et retrouvé le point champ de blé pour commencer un snood avec de la laine BdF d'un bleu-gris - que je viens de terminer et dont voici un aperçu.


Pendant les vacances j'ai aussi continué mon plaid Bohemian Oasis, j'ai plus que 4 ou 5 carrés à crocheter. Ces petits ouvrages m'ont été bien utiles pendant les voyages en train.

Bon je n'ai pas fait que bidouiller de la laine, accessoirement j'ai testé à quatre mains le gâteau basque de Pierre Hermé et quoi qu'on en dise - et malgré toutes les galères pour étaler la pâte - c'était réussi. J'ai aussi réparé un vélo qui n'avait pas servi depuis une quinzaine d'années. J'ai aussi bien profité d'un autre trésor : le jardin.

Vacances champêtres d'une citadine...

Bohemian Oasis

J'ai déjà transformé plus de 6 pelotes de Delight en carrés pour mon plaid Bohemian Oasis (Drops). Pour chaque pelote j'en crochète 9 excepté pour le colori n°9 duquel j'ai réussi à extraire 11 carrés. Mes grannies mesurent pourtant bien 12 cm de côté comme spécifié sur le modèle. Je crochète actuellement l'avant dernière pelote de la couleur n°10. Ensuite je pourrai passer à l'assemblage mais ça me plait beaucoup moins...


Sélectionner une date

août 2013
« 12345678910111213141516171819202122232425262728293031 »

Les cases à fond coloré signalent les dates de parution des billets. Les flèches permettent de se déplacer au mois suivant ou précédent.