Le sigrimoire

Le cheval est un bon maître, non seulement pour le corps, mais aussi pour l’esprit et pour le cœur. Xénophon

Faire du praliné soi-même

Comme il m'est difficile de trouver du praliné et que c'est un peu cher, je me suis lancée dans la confection de cette pâte moi-même. Avec un robot mixeur on s'en sort très bien. C'est un jeu d'enfant, le plus dur est de laver les lames après ! Voici la recette en quelques étapes :

Il faut le même poids de noisettes et de sucre (c'est un tant pour tant).

  1. On torréfie les noisettes soit à la poêle à feu moyen soit au four. Ça prend environ 15 minutes.
  2. On retire la peau des noisettes en les frottant dans un torchon. C’est l’étape la plus fastidieuse et ça prend un peu de temps.
  3. On fait chauffer le sucre dans une casserole par tiers à feu moyen en ajoutant les 2e et 3e tiers quand le reste du sucre est bien fondu. Quand tout le sucre est fondu et blond (caramel), on ajoute les noisettes, on mélange et on met sur une feuille de papier sulfurisé pour que ça refroidisse.
  4. On mixe les noisettes caramélisées pour obtenir une poudre qu’on appelle pralin. Si on continue à mixer on obtient une pâte lisse appelée praliné.

Conseil : mixer en faisant des pauses pour permettre à l'appareil qui a chauffé de refroidir et ainsi ne pas griller le moteur.

Le praliné est utilisé dans le royal et dans la pâte à tartiner chocolat-noisettes notamment (recette ci-dessous).

Pour la pâte à tartiner, il nous faut :

  • 540 g de praliné
  • 150 g de chocolat au lait à 40 %
  • 25 g de lait en poudre
  • 10 g de cacao


Faire fondre le chocolat et mélanger avec les autres ingrédients. Et voilà ! Pas plus compliqué... Sauf si vous faites vous-même le praliné.


La recette originale (celle que j'ai faite initialement - cf. photos) consiste à faire du praliné et du gianduja (noisettes torréfiées mixées avec du sucre glace et du chocolat fondu) et ensuite tout mixer ensemble en ajoutant lait en poudre, cacao et huile de pépins de raisin. J'ai préféré ne mettre ni sel ni huile dans ma recette, pour le goût notamment. Car je ne sais pas si j'ai rêvé, j'avais entendu dire que l'huile de pépins de raisin n'a pas de goût, mais la mienne a un goût de mauvais vin.

Mes vacances dans le nord

Cette année, pour échapper à la canicule, les vacances c'était dans le "nord". A la base, je voulais aller voir Lilly Wood & the Prick en concert à Arras. Mais quand je me suis réveillée pour prendre les places, je me suis rendu compte que 1) c'était dans le cadre du Main Square Festival et 2) tous les billets étaient vendus et ceux aux enchères hors budget. Finalement je suis quand même partie en vacances par là, mais sans aller au festival - ce sera pour une autre fois.

Le programme :

Jour 1
Moulin de Pitgam - Bergues : ville, Beffroi, remparts - Lewarde pour visiter le centre historique minier mais arrivée 10 minutes trop tard :( - Etang de Palluel - Arras


Jour 2
Plage d'Ambleteuse - Cap Gris Nez

Jour 3
Ardres : village, étangs, friterie (fricadelle) - Calais et cité de la Dentelle - Cap Blanc Nez et plage

Jour 4
Saint Omer (au menu le midi dans la brasserie un trio welsh+carbonade+potjevleesch) - Promenade en bateau dans le marais audomarois (Au Bon Accueil à Salperwick)

Jour 5
Plage de Malo les Bains à Dunkerque

Jour 6
Plage de Bray-Dunes - balade à vélo de Bredene à De Haan (Belgique) puis longue balade à pied sur la plage


Jour 7
Bruxelles : Palais royal, parc, cathédrale, Grand'Place, Manneken Pis, gaufre et chocolats

Jour 8
Plage à Bredene

Jours 9 et 10
Amsterdam : balades à vélo le long des canaux, Vondelpark, boutiques, promenade en bateau commentée, fondue au fromage hollandais et bière au café Bern, défilé de calèches en costumes à la nuit tombée




Les campings : Le Bal à Tournehem sur Hem (prononcer "tournan") : petit, pas cher, très bon accueil et tranquille / Camping municipal les Dunes à Bray-Dunes : sanitaires très bien tenus / 't Rietveld à De Haan : très bon accueil / Zeeburg à Amsterdam : pratique

Budget : environ 450 € par personne, trajets compris (214 €/pers. en covoiturage à 2)

Anecdotes : 2 vélos et le matériel de camping dans une 106. Le jour du trajet aller c'était la canicule et il faisait plus chaud dans le nord que dans le sud, le lendemain, il a plu. Pour rentrer, le contournement de Liège a été un enfer car la route de Luxembourg était déviée et non indiquée. Il a plu en moyenne un jour sur deux, heureusement avec des accalmies. Il a fait super beau à Amsterdam sauf le jour du retour 8-)

J'y retournerai pour : Palluel, les marais, le centre historique minier de Lewarde, Arras et le Main Square Festival, Lille, Amsterdam

D'autres photos à venir.

Sélectionner une date

juillet 2015
« 12345678910111213141516171819202122232425262728293031

Les cases à fond coloré signalent les dates de parution des billets. Les flèches permettent de se déplacer au mois suivant ou précédent.