Le sigrimoire

Un livre est comme un jardin que l’on porte dans sa poche Gladys Taber

Challenge littéraire de l'été 2019

Après avoir bouclé le challenge 2019 de Collibris, il me fallait un autre défi à relever. J'ai choisi de faire les 20 thèmes du challenge de l'été du groupe Once Upon a Book. Nous avons du 1er juillet au 31 août pour lire les livres.

Voici ma liste pour le challenge de l’été dans la catégorie « Grand lecteur » :

  • Partons vite : Un aller simple
  • Comme Robin des bois : Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom
  • Une nuit à la belle étoile : Vernon Subutex 1
  • Merveilleuse nature : L'Infinie patience des oiseaux
  • Randonnée en forêt : Il est grand temps de rallumer les étoiles
  • Accro aux réseaux sociaux (même en vacances) : Vernon Subutex 2
  • Voyage dans le temps : Le chardon et le tartan
  • La saison des mariages : Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla
  • Une soirée au théâtre : La curée
  • Le héros est un enfant : Yotsuba & ! 1
  • Dans un village français : Et puis, Paulette
  • douce nostalgie : Anne La Maison aux pignons verts 1
  • Une journée de classe : Une sacrée mamie 1
  • Vacances en Grande-Bretagne : Le Complexe d'Eden Bellwether
  • Lettres et cartes postales : Madeleine project
  • Vacances adolescente : Les belles vies
  • Stranger Things (ou choses étranges) : Harry Potter 1
  • Amour de vacances : Tu, mio
  • Sur la plage : Une amie de la famille
  • Disney et autres contes : Contes de fées de Marie-Catherine d'Aulnoy

L'inconvénient avec ces challenges c'est qu'on ne peut pas toujours piocher dans la PAL. Un autre : comme il ne dure que deux mois, il y a des livres que je ne pourrai pas lire dans le temps imparti car pas encore dispo à la biblio. Avantage : faire lire des livres en dehors de sa zone de confort. (je radote je sais)

J'allais oublier, il faut que j'explique le concept : chaque livre lu apporte autant de points que de pages. A la fin on compte le nombre de points réalisés. Mon objectif prioritaire est de boucler le challenge, pas de faire un gros score. J'ai pioché dans les mangas et aussi les livres pour la jeunesse. Pourquoi me restreindre ? Le but étant de m'amuser. Je risque de modifier ma liste car j'ai du mal à établir à l'avance ce que j'aurai envie de lire.

		

L'ampoule en bout de course

Aujourd’hui, j’ai encore fait de belle découvertes. Ce matin je lisais le second tome de Vernon Subutex quand je me suis reconnue dans l’ampoule en bout de course, comme Gaëlle. C’est tellement ça ! J’ai bien ri… voir plus loin l’extrait…

Je me suis préparée car je voulais aller à la biblio, elle ferme à 13 h aux horaires d’été. Mais avant j’ai pris le temps de relire en diagonale Il est grand temps de rallumer les étoiles car je voulais noter le périple de Anna et ses filles, Chloé et Lily, parties en Scandinavie sur un coup de tête alors que tout déraille dans leur vie. J’ai d’ailleurs trouvé un livre avec de belles photos et des descriptions de cette magnifique région car le roman m’a vraiment donné envie d’y aller. J’ai aussi particulièrement apprécié l’humour de la petite Lily, 12 ans, qui parle à son journal. C’est rafraîchissant. Un feel good book donc.

Je suis restée quasiment deux heures à fouiner à la biblio. J’avais des ouvrages à rendre et surtout deux à récupérer : Harry Potter à l’école des sorciers (je vais enfin le lire !) et L’art de la joie qui est une nouveauté, je l’ai emprunté en version audio. Voici ce que j’ai trouvé en furetant : Réparer les vivants (version papier car je trouve la version audio nulle), La quiche fatale d’Agatha Raisin exposée dans la thématique du moment sur la bouffe dans la littérature (c’était pas présenté comme ça je pense), le manga une sacrée mamie (ça sera le premier pour moi), Tom petit Tom… et Madeleine project.

En allant chercher Harry à l’étage des enfants, sur le palier j’ai trouvé une petite table de jardin métallique orange sur laquelle étaient disposés de jolis carnets. Les ayant parcourus j’ai compris qu’il s’agissait d’un projet d’une classe de 3e sur le thème de l’aventure. La prof a donné à ses élèves une liste de livres sur ce thème à partir desquels ils devaient composer un journal de lecture. J’ai noté quelques livres de la liste et j’ai bien envie de les lire moi aussi : Les grandes villes du monde, En un mot, La quête d’Espérance, Yéti et Merveilleuse nature. Le thème de l’aventure piloté par la médiathèque a été développé par plusieurs classes, de la primaire au collège, de diverses manières. Les journaux que j’ai lus m’ont fait entrer dans le quotidien de ces collégiens, avec leurs activités, leurs loisirs, leurs petites habitudes. J’étais amusée de voir qu’ils commençaient leur livre à 22h le dimanche. Les styles étaient variés, la graphie aussi. Une fille m’a épatée par la qualité de son écrit et une autre par sa créativité dans la présentation du journal qu’elle avait fabriqué elle-même. Un livre qu’ils m’ont tous vraiment donné envie de lire : En un mot, un tour du monde des mots insolites, intraduisibles dans les autres langues.

En parlant de mots, j’en ai appris un en lisant Le complexe d’Eden Bellwether que j’ai fini dans la soirée. J’ai bien pleuré sur la fin, il se trouvait par hasard que j’épluchais les oignons pour le taboulé (c’est Virginie Despentes avec son Vernon qui m’a fait penser à en préparer). Le mot est donc pétrichor qui désigne l’odeur distinctive qui accompagne la chute de pluie sur la terre sèche. Vous pouvez découvrir plein d’autres mots ici : http://unmotparjour.fr.

En rentrant, je me suis jetée sur Madeleine project qui m’intriguait bien et je l’ai fini dans la foulée. Là aussi j’ai pleuré. C’est la transcription dans un livre de tweets de Clara Beaudoux quand elle découvre dans sa cave les souvenirs de la précédente locataire, Madeleine. Elle enquête sur la vie de cette femme née en 1915. Je suis allée ensuite sur sa page pour découvrir la suite de l’aventure et me suis abonnée à son Facebook. Elle y partage entre autres les recettes de Madeleine. Ce que je trouve dingue c’est que pour la troisième fois cette semaine (sans qu’il y ait de rapport entre elles) je suis tombée sur la mention de Bagnoles-de-l’Orne. Est-ce un signe ? Ma prochaine destination vélo ? Entre la Vélo Francette et la Véloscénie.

Comme promis, petit extrait de Vernon II (p 193) : « En arrivant rue Vieille-du-Temple, Gaëlle se sent comme une ampoule en bout de course .... Elle a passé sa matinée sur Internet, à essayer de changer de mobile. Déjà pour accéder à sa facture il aurait fallu qu’elle se souvienne de son code ou de l’adresse mail qu’elle avait donnée. Elle a l’impression de passer son temps à créer des profils sur des sites Internet – elle ne se souvient jamais des mots de passe. Ensuite, pour payer ils lui ont envoyé un code bancaire sur son téléphone portable. C’est parce que la batterie était morte qu’elle voulait changer d’appareil. ... Dès lors tout était devenu formidablement complexe. Elle avait mis tant de temps à trouver ce putain de code que la transaction avait été annulée. Il avait fallu tout recommencer. ... Elle s’était résolue à entamer un chat avec un conseiller. C’était un moteur à la con, il faut croire qu’elle ne trouvait pas la formule magique pour l’orienter correctement. Elle avait fini par réclamer la résiliation de son abonnement. C’est alors qu’à l’autre bout du chat un dyslexique déchaîné avait pris la conversation en main. Déchiffrer les messages abscons qu’il envoyait demandait un effort de concentration qui dépassait ses compétences. Il exigeait qu’elle lui fixe un rendez-vous téléphonique sur une tranche horaire de trois heures sur un numéro fixe. Elle n’avait pas de numéro fixe. Elle avait abandonné. ... Tout est devenu trop compliqué. Elle se passera de téléphone portable. » Voilà j'ai adoré ce passage, j'ai tellement l'impression d'avoir moi-même vécu ce genre de scènes un million de fois. Avec comme résultat de finir SANS. La dépossession, le minimalisme, vers quoi nous pousse cette société de consommation capitaliste dégénérée.

Recette de mon taboulé du jour : un concombre, un oignon rouge, une boite de tomates pelées, un verre de semoule à couscous, 2 càs d’huile d’olive, 4 càs de jus de citron, des herbes aromatiques (menthe, basilic, persil, origan pour moi). Éplucher et couper finement les légumes et les mélanger aux autres ingrédients avant de laisser reposer au frais quelques heures. Quand j’en ai j’ajoute du poivron. Parfois je complète avec du maïs. J’avais l’intention de faire un houmous pour aller avec, mais on verra demain. Il faut d’ailleurs que je trouve mon prochain livre audio à écouter en cuisinant. Demain j’ai l’intention aussi de retourner faire un tour dans les gorges, une petite balade rafraîchissante dont le ratio beauté/difficulté est très élevé, l’idéal pour moi, les vacances à 3 km de chez moi.

Demain d’ailleurs je me lève tôt pour l’ouverture des inscriptions à ma retraite de méditation annuelle.

Challenge littéraire Collibris 2019

J'ai découvert ce challenge en même temps que le site, suite à un covoiturage avec une fille qui y travaille. Cela tombe bien parce que j'ai atteint le max dans librarything.

Cela faisait un moment que je ne lisais plus trop de romans, bien que je lise toujours pas mal. Et puis j'aime bien les sortes de défis à relever. Et ce challenge me permet de découvrir des œuvres dont je serais passée à côté sans cela.

Bon c'est plutôt foisonnant, quand on commence à tirer le fil de la pelote, à un moment il faut faire des choix. C'est aussi la première fois que je me mets à la liseuse, grande première ! J'ai également un mot d'ordre : que ce loisir me soit entièrement gratuit (si l'on excepte l'électricité pour recharger la liseuse). Dans cette liste il y a donc un livre prêté, un trouvé dans une boite à livres dans un parc près de chez moi, des livres papier, électroniques et audio empruntés à mon réseau de bibliothèques et un livre audio trouvé gratuitement sur bibliboom. Je dois avouer que j'ai plaisir à faire le ménage, pédaler ou bricoler en écoutant des livres audio, il y avait longtemps que je n'avais plus expérimenté la chose, ça doit remonter à l'époque de mon premier plaid. Alors je profite des jours fériés de mai pour mettre un petit coup d'accélérateur à mon challenge.

Voici la liste :

  1. Un livre comportant le mot petit(e)
  2. Un livre conseillé par un membre du groupe Facebook Le Ptit Colli
  3. Un livre qu’on vous a prêté
  4. Un livre ayant une couverture bleue
  5. Un livre dont l’auteur(e) a moins de 35 ans
  6. Un livre ayant été adapté au cinéma ou à la télévision
  7. Un livre sorti au format poche en janvier 2019
  8. Un livre dont le titre fait plus de 8 mots
  9. Un livre écrit pas un(e) auteur(e) né(e) en Amérique du Sud
  10. Un livre dont le titre ne comporte pas la voyelle « i »
  11. Un livre témoignage
  12. Un livre sur l’amitié
  13. Un livre que vous n’osez pas lire
  14. Un livre qui donne la chair de poule
  15. Un livre mêlant passé et présent


Mon choix (qui a déjà évolué et est susceptible d'évoluer encore au gré de mes découvertes et envies) :

  1. Un livre comportant le mot petit(e) : Deux petits pas sur le sable mouillé de Anne-Dauphine Julliand - j'ai trouvé ça en me baladant sur Collibris
  2. Un livre conseillé par un membre du groupe Facebook Le Ptit Colli : La tristesse des éléphants de Jodi Picoult - je me suis inscrite au groupe spécialement
  3. Un livre qu’on vous a prêté : Conversations avec Dieu II de Neale Donald Walsch - prêté par ma sœur à qui j'ai prêté le I
  4. Un livre ayant une couverture bleue : Je te promets la liberté de Laurent Gounelle - je lis tout Gounelle
  5. Un livre dont l’auteur(e) a moins de 35 ans : Le Livre des Baltimore de Joël Dicker - j'avais adoré La vérité sur l'affaire Harry Quebert
  6. Un livre ayant été adapté au cinéma ou à la télévision : Le mystère Henri Pick de David Foenkinos - parce que je l'ai loupé au ciné, que j'aime bien l'auteur et les 2 acteurs principaux du film et que je veux le lire avant de visionner le DVD quand il sortira
  7. Un livre sorti au format poche en janvier 2019 : La Vengeance du pardon de Eric-Emmanuel Schmitt - pour l'auteur encore une fois
  8. Un livre dont le titre fait plus de 8 mots : La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel de Romain Puértolas - je cherchais un autre roman de l'auteur dont j'avais trouvé la fiche dans le catalogue du club de lecture et ne l'ayant pas trouvé en rayon, c'est celui-ci que j'ai pris (oui j'étais bien à la recherche d'un titre à plus de 8 mots quand je consultais les fiches de lecture !)
  9. Un livre écrit pas un(e) auteur(e) né(e) en Amérique du Sud : Le Vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda - après avoir consulté cette fois la page de babelio consacrée aux écrivains latino-américains
  10. Un livre dont le titre ne comporte pas la voyelle « i » : L’art de perdre de Alice Zeniter - sur la liseuse que j'ai empruntée
  11. Un livre témoignage : 3096 jours de Natascha Kampusch - m'est tombé dans les mains au parc
  12. Un livre sur l’amitié : L’amie prodigieuse de Elena Ferrante - c'est pour cette saga que j'ai emprunté la liseuse, une amie m'avait donné envie de le lire il y a un bon bout de temps
  13. Un livre que vous n’osez pas lire : Fascination de Stephenie Meyer - livre audio qui attend que je me décide
  14. Un livre qui donne la chair de poule : Le tour d’écrou de Henry James - livre audio trouvé par hasard sur bibliboom
  15. Un livre mêlant passé et présent : Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé - encore un livre audio qui m'attendait

Challenge ABC 2009

Premier challenge du genre que je me suis lancé (en mai !), le voilà quasiment terminé. Enfin je n'aurai pas trop d'un mois pour l'achever... Voici comme promis la liste des livres de mon challenge ABC 2009.

A - Emile Ajar (Romain Gary) Gros-Câlin

B - René Barjavel La nuit des temps

C - Paulo Coelho Onze minutes, Comme le fleuve qui coule et Au bord de la rivière Piedra je me suis assise et j’ai pleuré
Philippe Claudel La petite fille de Monsieur Linh

D - Philippe Djian Sotos

E - Annie Ernaux Les années

F - Ken Follett La Marque de Windfield

G - William Golding Sa Majesté des mouches
Goethe Les souffrances du jeune Werther et Les affinités électives

H - Aldous Huxley Le meilleur des mondes

I - John Irving Une veuve de papier

J - Henry James L’Américain

K - Agota Kristof Trilogie : Le Grand Cahier, la preuve, le troisième mensonge
Milan Kundera L’insoutenable légèreté de l’être

L - JMG Le Clézio Onitsha

M - Robert Merle Malevil
Mathias Malzieu La mécanique du coeur

N - Amélie Nothomb Antéchrista
Irène Némirovsky Le bal

O - Christine Orban N’oublie pas d’être heureuse

P - Katherine Pancol Les yeux jaunes des crocodiles et La valse lente des tortues
Alexandre Pouchkine Eugène Onéguine

Q - Pascal Quignard Villa Amalia

R - Jean-Christophe Rufin Globalia
Atiq Rahimi Syngué Sabour Pierre de patience

S - John Steinbeck Des souris et des hommes

T - Henry David Thoreau Walden ou la vie dans les bois

U - Fred Uhlman L’ami retrouvé

V - Vercors Le silence de la mer et autres œuvres

W - HG Wells La guerre des mondes

X - Zhang Xianliang Mimosa

Y - Marguerite Yourcenar Les mémoires d’Hadrien

Z - Carlos Ruiz Zafón L’ombre du vent

édit 21/02/2013 : j'ai finalement barré les livres avec lesquels je n'ai pas accroché. Bilan : challenge quasi réussi 8-)

NB : challenge découvert en mai 2009 mais certains livres ont été lus plus tôt dans l'année

Challenge ABC

Connaissez-vous le Challenge ABC ?

J'en fais un cette année pour la première fois et je me lance le défi d'en faire un également en 2010, car j'ai encore une PAL (1) et une LAL (2). Je m'explique : le défi consiste à lire sur une année au moins 26 livres de 26 auteurs différents dont les noms commencent chacun par une lettre différente, on fait tout l'alphabet en fait. Ceci dans l'ordre qu'on veut, avec pour seule contrainte de tenir entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année. Et en plus on essaie de faire une critique ou un résumé, au moins d'émettre son avis, pour chaque livre lu.

Quand le challenge 2009 sera terminé, je commencerai à établir ma liste pour 2010 en piochant en priorité dans ma PAL, puis dans ma LAL et pour les lettres manquantes dans le livre Les 1001 livres qu'il faut avoir lus dans sa vie.

Je tiendrai régulièrement une sorte de journal de bord pour noter mon avancement.

En attendant je vais vous mettre ma liste 2009...

(1) PAL = pile à lire
(2) LAL = liste à lire

La petite fille de Monsieur Linh - Philippe Claudel

Monsieur Linh est un vieil homme, qui a fui son village natal, son pays à cause de la guerre civile. Il a tout perdu, sa maison, sa famille. Mais il a réussi à sauver sa petite fille, un bébé. C'est son trésor, sa raison de vivre. Il est maladroit pour s'occuper d'elle mais y met tout son amour. Il est pourtant la risée de ses compagnons de dortoir. Il se fait un ami lors de ses petites promenades autour du centre où il est accueilli.

Ce court roman, écrit dans un style poétique agréable à lire, est très fort en émotions.

Les thèmes abordés sont le déracinement, l'amitié, la vieillesse. C'est l'histoire de la vie avec ses pertes, ses souvenirs, ses rêves, ses buts. C'est très beau et très triste.

Sa Majesté des Mouches - William Golding

Quatrième de couverture : Une bande de garçons de six à douze ans se trouve jetée par un naufrage sur une île déserte montagneuse, où poussent des arbres tropicaux et gîtent des animaux sauvages. L'aventure apparait d'abord aux enfants comme de merveilleuses vacances. On peut se nourrir de fruits, se baigner, jouer à Robinson. Mais il faut s'organiser. Suivant les meilleures traditions des collèges anglais, on élit un chef. C'est Ralph, qui s'entoure de Porcinet, l'"intellectuel" un peu ridicule, et de Simon. Mais bientôt un rival de Ralph se porte à la tête d'une bande rivale, et la bagarre entre les deux bandes devient rapidement si grave que Simon et Porcinet sont tués.

Mes impressions : J'ai aimé même si c'est parfois très dur, incroyablement cruel, les enfants témoignent d'une telle sauvagerie. Ce sont les sociétés humaines qui sont dépeintes à travers l'histoire des enfants. La barbarie s'exprime quand il n'y a pas de loi pour la réprimer. Et elle peut facilement l'emporter si un petit groupe ou une personne entraine à sa suite tout une population. Tout dépend en fait des influenceurs et du nombre de personnes qui se laissent influencer. Mais il est inévitable qu'un phénomène de groupe opère. Ensuite la responsabilité de chacun dans les événements est diluée par celle du groupe, ce qui donne un sentiment d'impunité et de toute puissance.

On peut rapprocher cette histoire à celle des régimes totalitaires. Elle m'a fait penser à La Vague de Todd Strasser. A rapprocher également de La ferme des animaux de George Orwell qui établit une analogie avec le totalitarisme notamment stalinien.

Pour l'anecdote, la série Lost fait référence à ce roman : Sawyer, le lecteur et détenteur des livres sur l'île, surnomme le gros Hurley Porcinet.

La nuit des temps - Barjavel

On ne présente plus ce roman de science-fiction d'abord conçu comme scénario de film par le grand Barjavel. Pour autant je ne l'ai lu que récemment. Je pensais ne pas apprécier la SF, j'avais d'énormes a priori car en fait j'aime bien !

Une expédition se rend en Antarctique et découvre une civilisation engloutie 900 000 ans auparavant. Une civilisation plus avancée que la nôtre qui a su préserver la vie au cours des millénaires. On apprend de façon extraordinaire la vie en ce temps-là, l'histoire d'amour entre Elea et Païkan, les deux moitiés de l'humanité faites l'une pour l'autre.

La fin tragique m'a émue jusqu'aux larmes. On s'attend à tout sauf à ça. On se dit c'est vraiment idiot, tout ça pour ça...

Je conseille ce livre aux ados...

Antéchrista - Amélie Nothomb

Dans Antéchrista, Nothomb décrit bien les souffrances de l'adolescence. Deux jeunes filles de seize ans que tout oppose vont vivre une histoire d'amitié trouble. Blanche, la transparente, est complexée par son physique et n'a pas d'amis. Christa, la charismatique, fascine tous ceux qui croisent son chemin. Pourtant elle semble complexée par son origine sociale, ce qui la rend encore plus attachante. La première, d'abord attirée par la possibilité d'une amitié, ne sera pas dupe des manigances de la seconde qui représente désormais pour elle le mal personnifié. Blanche, prise dans sa toile, vampirisée, réussit néanmoins à sortir de l'emprise de cette manipulatrice par un coup d'éclat. Le triomphe de l'intelligence sensible sur l'intelligence calculatrice...

Comme tout roman psychologique, je pense qu'il faut un minimum d'empathie pour l'apprécier. Pour ma part j'ai bien aimé ce court roman à l'écriture agréable par lequel s'exprime la rage de la narratrice.

Sélectionner une date

juillet 2019
« 12345678910111213141516171819202122232425262728293031

Les cases à fond coloré signalent les dates de parution des billets. Les flèches permettent de se déplacer au mois suivant ou précédent.